Nos produits
Produits réservés
à nos adhérents
Accueil > Vie de la coopérative

Vie de la coopérative

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE
COOPERATIVE APICOLE DU JURA
30 janvier 2016

 

COMPTE-RENDU

90 pouvoirs nominatifs et 110 présents.


Invités : L’ensemble des syndicats, associations et organismes concernés.
Les porteurs de parts sociales de la Coopérative Apicole du Jura convoqués en Assemblée générale ordinaire par voie de presse – Le Jura agricole- et par convocation individuelle pour le samedi 9 janvier 2016 à 14 heures au lycée agricole de Montmorot n’ont pu tenir leur Assemblée générale, le quorum n’ayant pas été atteint.
Ils sont à nouveau réunis le samedi 30 janvier 2016 à la même heure et lieu pour délibérer sur l’ordre du jour suivant :
Le Président ouvre l’Assemblée et remercie tous les présents et représentés.


Processus d’ouverture de l’Assemblée :
Le Président dispose sur le bureau le modèle de convocation adressé à chaque adhérent. Les statuts de la Coopérative, le registre des Assemblées et des Conseils d’Administration, l’exemplaire du journal Le Jura agricole mentionnant l’annonce légale sont disposés sur le bureau.
Le Président demande si l’Assemblée est d’accord pour le vote à main levée. L’Assemblée est d’accord à l’unanimité.
Le Président demande la candidature de deux scrutateurs. Messieurs Robert ALAMAGNY et Bernard CREUZET se présentent et sont élus à l’unanimité.
Le Président demande à Gérald PARRA d’assurer le rôle de secrétaire et celui-ci accepte.
Il a été présenté la liste de présence émargée et les pouvoirs ont été distribués.

 

Assemblée Générale Ordinaire ( 67ème) :
Rapport moral du Président.
Présentation de l’émission de titres participatifs.
Présentation des résultats.
Rapport du Commissaire aux comptes (rapport général et rapport spécial).
Mise au vote des résolutions. Les résolutions sont votées à l’unanimité.
L’animation « la miellée de sapin » prévue avec la participation de monsieur André FRIEH a été
annulée au dernier moment par l’animateur par suite de problèmes informatiques personnels. Il a
été proposé à l’Assemblée de remplacer le sujet prévu par une présentation de différents petits
films traitant de la cire, la gelée royale et le comportement d’épouillage des colonies.
Le Président lève la séance à 17 heures pour le verre de l’amitié.

 

RAPPORT MORAL

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

COOPERATIVE APICOLE DU JURA

SAMEDI 30 JANVIER 2016

 

 

1 –LA SITUATION DE LA COOPERATIVE ET SON ACTIVITE AU COURS DE L’EXERCICE CLOTURE :

1/1 – L’activité  de l’année :

La saison 2014/2015 est quasiment le contraire de l’année précédente : une mortalité hivernale non négligeable, un début de printemps en demi-teinte, un essaimage faible suivi d’une production de miel d’été satisfaisante sur les miellats.

Ce qui n’a pas été vendu au printemps (menuiserie principalement) n’a pas pu être vendu plus tard.

Le chiffre d’affaires – hors impact filiale API JURA- est en retrait de près de 7 % à 2 043 934 euros. En retenant toutefois que l’année précédente avait vu une progression de 27 %.

Le résultat net comptable est positif à 61 464 euros.

 

1/2 - Les partenaires syndicaux :

Notre partenariat avec le monde syndical a bien fonctionné.

Le syndicat du Jura en vacance de Président, du Doubs (représenté par Michel MESNIER), le SACO (représenté par Alain BESSON), le syndicat de l’Ain (représenté par Guy SAUNIER et Pierre GUY) ainsi que la section de Bourg en Bresse et le rucher école associé représentés par Jean-François REBOURS, l’Abeille Belfortaine ( représentée par Guy MICHALET), le syndicat apicole du Pays de Montbéliard (représenté par Denis METTEY), l‘Union apicole de la Haute Saône (représentée par Laurent RIVET), le syndicat des apiculteurs professionnels de Franche Comté (représenté par Jean François VERJUS), la COOPASEL ( représentée par Joseph BONIN), France Miel (représentée par Emmanuel LECLERCQ), le syndicat du Haut Bugey représenté par Guy PIERRE, le syndicat apicole de Saône et Loire représenté par Jean-Pierre CHIRAT, l’Association apicole beaunoise représentée par Gilles MOINDROT, l’Association de l’abeille clusienne représentée par Michel LAFFONT, l’Abeille du Salève représentée par Pierre DEHEN, les jardins du cheminot représentés par Gérard PANIER ainsi que l’ADAFC représentée par Patrice CAHE.

 

1/3 Les aménagements réalisés :

Nous avons réalisés l’isolation de la partie arrière de notre bâtiment principal sur 440 m2. Cette zone est maintenant dédiée totalement à la préparation des commandes. Une porte à ouverture rapide en commande l’accès afin de faciliter les passages fréquents avec l’élévateur. Ceci était nécessaire pour pouvoir travailler avec efficacité.

 

1/4 - Les dépôts :

Je vous rappelle que notre dépôt de la Haute Saône à OPPENANS est tenu par Christian BECKER depuis 2006, soit déjà 10 ans, et celui du Doubs à Roulans est tenu par Francine VANHELLE depuis le printemps 2007. Début avril 2009, nous avons mis en place le dépôt de la Côte d’Or, tout près de la sortie d’autoroute de Pouilly en Auxois. Ce dépôt est tenu par Gilles DORTEL. Le 1 er février 2012, un nouveau dépôt a été créé, cette fois-ci dans le département des Vosges, près de Remiremont, à Saint Nabord très exactement. Ce dépôt est tenu par Marie-Laure DAVAL. Le 28 janvier 2014, le dépôt de l’Ain à Saint-Etienne du Bois animé par madame Raluca BENABDALLAH a été ouvert. Le 2 février 2015, le dépôt de Sochaux a ouvert ses portes. Ce dépôt est tenu par Michel LEFORT. Et pour finir le dépôt d’HENRICHEMONT dans le Cher, tenu par Solène ARCHAMBAULT a ouvert le

16 février 2015.

Vous le voyez, la Coopérative poursuit son effort dans sa zone statutaire de travail pour se rapprocher de vous. A ce jour, il y a donc 7 dépôts.

Je saisis l’occasion pour remercier les responsables des dépôts pour leur engagement envers la Coopérative. Les responsables des dépôts sont les ambassadeurs de la Coopérative dans leurs départements respectifs. Les dépôts constituent la réponse donnée par la Coopérative pour se rapprocher de ses adhérents éloignés géographiquement.

Chaque dépôt apporte sa contribution à l’activité de la Coopérative et on peut dire qu’en 2015, cette contribution continue sa progression.

Merci donc, je cite les dames en premier, à Francine VANHELLE, Marie-Laure DAVAL, Raluca BENABDALLAH, Solène ARCHAMBAULT et pour les hommes, Christian BECKER, Gilles DORTEL et Michel LEFORT.

 

1/5 – Les journées « portes ouvertes et opérations commerciales»:

Nous avons organisé le 28 février 2015 une journée « portes ouvertes » pour montrer le matériel de miellerie de moyenne et grande capacité ainsi que pour du matériel de manutention. Les fabricants étaient présents pour répondre aux questions des apiculteurs. Cette journée a été un franc succès. Nous allons renouveler cette manifestation le samedi 13 février 2016. Les fabricants concernés seront les sociétés WET THERMPLATE (Allemagne) et MANUVIT (France) pour le matériel de manutention.

Nous avons réalisé une journée « portes ouvertes » pour apiculteurs amateurs le samedi 28 mars 2015, toute la journée.

Nous réaliserons également cette année une journée « portes ouvertes » destinée aux apiculteurs amateurs et pluri-actifs le samedi 26 mars 2016 de 9 à 17 heures non-stop.

En mars 2015, nous avons réalisé la quinzaine promotionnelle avec les dépôts.

En 2016, les offres promotionnelles se dérouleront pendant 15 jours la première quinzaine de mars pour Lons et tous les dépôts sauf celui des Vosges. La promo des Vosges aura lieu la 2 ème quinzaine de mars 2016.

 

1/7- Le rucher école et les formations complémentaires :

L’équipe des animateurs du rucher école est composée de 8 animateurs. Ces valeureux bénévoles se nomment François VENET (administrateur et responsable du rucher-école), Jean-Yves GRABY(vice-Président de la CAJ), Jean-Baptiste POMMIER (administrateur), Nathalie SPICHER (administrateur), Dominique DUVERMY (administrateur), Dany MULKOWSKI, Jacky DAYRAS et Gaby DUCLOCHER. Alain MIODON reprendra du service pour la saison 2016. Un grand merci pour cette équipe qui s’occupe de la formation d’une soixantaine de stagiaires. Le rucher école répond ainsi pleinement au besoin de formation sur les fondamentaux de l’apiculture.

 

A cette formation de base, s’est ajoutée la formation « fabrication de l’hydromel avec Denis MONNERET. Merci Denis, pour ta présence et ton dévouement car après la formation, Denis revient très régulièrement pour suivre la fermentation du moût et l’amener au bon niveau.

Au total, 6 séances de rucher école plus 1 séance de formation spécifique en 2015.

 

1/8- Essaims :

Nous vous avons fourni plus de 300 essaims produits par des apiculteurs professionnels coopérateurs. Ces essaims sont donc de provenance régionale et assurent une parfaite adaptation.

Pour l’année 2016, nous rajoutons l’offre d’essaims hivernés sur 6 cadres. Comme toujours, la Coopérative s’efforce de faire travailler ses adhérents en tant que fournisseurs lorsque cela est possible afin d’être cohérent avec nous-mêmes. Nous le faisons pour les reines et les essaims mais aussi pour la gelée royale, le pollen, le gaufrage de la cire et l’hydromel. La démarche coopérative se construit au quotidien, avec constance.

 

1/9- La mise en réseau informatique :

2015 a été l’année pleine de la mise en réseau informatique de Lons et de ses 7 succursales. Cela signifie que tout le monde est relié informatiquement en temps réel, le serveur se localisant à Lons. Outre l’avantage de l’immédiateté, ceci nous permettra d’affiner la gestion des stocks et sa rotation.

 

1/10- La distribution en jardineries :

La filiale de la Coopérative héberge l’activité jardineries. Cette activité n’est pas inclue dans l’activité de la Coopérative que nous vous présentons. Cette activité complémentaire nous permet de répondre à la pression de la concurrence en occupant le terrain dans ce circuit de distribution spécifique. Globalement, nous avons multiplié cette activité par 2 en 2016, ce qui est réellement remarquable. Nous livrons 144 jardineries avec un départ quotidien moyen de 5 palettes sur l’année.

 

La rétrocession des charges facturées à la filiale API JURA est pour partie inclue dans le chiffre d’affaires à hauteur de 476 424.74 euros et pour partie dans la production vendue à hauteur de 355 146.39 euros. Cette présentation répond aux exigences fiscales.

Par contre, elle enlève toute visibilité sur les postes de ventes et de charges.

Pour faire court, les recettes et charges ne sont pas affectés aux bons endroits. Le résultat comptable reste en revanche identique. 

C’est la raison pour laquelle la présentation des comptes qui va vous être faite remet les chiffres dans les bonnes cases pour qu’ils puissent vous parler.

 

1/11 – Le site internet :

Notre site internet : www.cooperative-apicole.fr est bien consulté par nos adhérents. Le site est utilisé principalement comme outil d’information. Au fil du temps, nous l’avons agrémenté de la fleur du mois proposée par l’auteur et apiculteur Jacques PIQUEE que je remercie. D’autres rubriques d’informations agrémentent le site qui n’est pas qu’un site marchand : le programme du rucher-école et des formations apicoles spécifiques ainsi que des informations apicoles utiles pour vous y sont présents.

 

1/12/ La publicité :

Depuis l’année 2013, la Coopérative communique régulièrement dans les 2 revues apicoles nationales ainsi que dans une revue apicole régionale. Cette démarche permet de mieux nous faire connaître.

 

1/13 - Les adhérents:

Pour cette année, le nombre de nouveaux adhérents se monte à 329. Ce n’est pas le chiffre record toutes catégories de 2014 (414), mais pour autant c’est le 2ème chiffre le plus élevé.

 

En résumé la Coopérative poursuit son chemin.

 

 

2 – LES ELEMENTS FINANCIERS :

21 – Les éléments de coûts :

Sans empiéter sur la présentation des résultats de l’année, je vais vous indiquer les éléments financiers clés de la CAJ.

Le chiffre d’affaires est de 2 043 934 euros par rapport à 2 189 839 euros en 2014. Pour, soit – 7 %. Ceci peut surprendre pour une année de production de miel d’été mais il faut rappeler que le mois d’avril 2015 a été très différent de celui de l’année précédente : pluviométrie abondante et peu d’essaimage.

La marge globale est de 625 060 euros comparée à 637 980 euros l’année précédente. Par contre, le taux de marge progresse de plus d’un point.

Sur les postes de charges, la variation la plus notable est celle des charges de fonctionnement qui progressent de 19 % en raison du lancement des 2 nouveaux dépôts.

En termes de résultat, l’impact du début du printemps se fait sentir avec un résultat positif à + 61 464 euros en 2015 comparé à en 2013 à + 127 919 euros en 2014.

 

22 – La situation de l’endettement et les ratio clés:

Le poste des capitaux propres passe de 729 459 euros à 802 740 euros.

Les dettes financières passent de 773 143 euros à 926 242 euros.

Les dettes fournisseurs passent de 546 736 euros, à 637 989 euros.

Les immobilisations progressent de 493 530 euros à 594 732 euros.

Les stocks passent de 1 205 906 euros, à 1 385 468 euros.

Les créances clients passent de 329 326 euros à 1 143803 euros, principalement en créance sur la filiale.

Le niveau de l’ensemble de nos dettes est de 2 337 712 euros dont 926 242 euros de dettes financières (773 143 en 2014).

Les capitaux propres se montent à 803 048 euros.

Au niveau de l’actif du bilan, l’actif immobilisé atteint 594 732 euros, le stock 1 385 468 euros et les créances clients 1 146 803 euros pour les postes principaux.

 

 

23 – Le personnel de la Coopérative  à LONS:

Nous avons vécu une activité soutenue. En ajoutant l’activité « jardineries », le chiffre d’affaires a fait un bond de 16 % pour atteindre les 3 millions d’euros sur l’exercice. Toute l’équipe s’est arc-boutée pour y arriver. Je remercie donc l’équipe de l’exploitation coordonnée par Noémie PARRA, à savoir – je commence par les filles: Chloé FORESTIER, Florence ROUDIL, Song FUMEY, Dolorès Berger et Carole MILLET.

Camille QUILICHINI, pour sa part, assure l’administration commerciale, poste devenu lourd compte –tenu de notre développement.

Pour les garçons : Julien COMPAGNON, Peter CLEMENT, Julien MAZORCYK, Charles GUILLOT, Mickaël BERNARD et Eric MARMILLON.

Bienvenue aux nouveaux et merci à toute l’équipe qui n’a pas ménagé sa peine.

Une belle équipe d’exploitation jeune et motivée.

Avec + 16 % d’activité en plus – en incluant l’activité de la filiale - c’est autant en plus de factures clients et fournisseurs. Je remercie donc Corinne HAMONIC qui assure la comptabilité de A à Z.

 

 

3 – LES PERSPECTIVES D’AVENIR :

Répondre à vos besoins, c’est être plus proche de vous en répondant toujours mieux à vos attentes: des produits présentant un très bon rapport qualité /prix, des nouveautés, des formations, des journées « portes ouvertes », des dépôts plus proches de votre domicile, des opérations commerciales.

C’est aussi améliorer les capacités de stockage et moderniser ce qui doit l’être. Pour mémoire, nous avons réalisé l’isolation du bâtiment situé à l’arrière, soit 440 m2 au sol. Cette zone aménagée sert à la préparation des commandes.

Actuellement, nous travaillons sur le projet de bâtiment – près de 600 m2- qui reliera le bâtiment actuel au bâtiment acheté en juillet 2012.

Ceci améliorera la logistique interne qui est devenue un élément incontournable pour une entreprise de notre taille.

Gérald PARRA vous expliquera dans quelques minutes le projet d’émission de titres participatifs de la Coopérative apicole du Jura. Ce projet vient à point pour nous permettre de progresser encore dans cette nouvelle phase de développement de la Coopérative.

 

La Coopérative apicole du Jura a entamé avec la Coopérative Bourgogne du sud un travail de partenariat. La Coopérative Bourgogne du sud est une Coopérative de collecte de céréales. Ses adhérents sont donc des agriculteurs. Le projet de partenariat consiste, entre autres, à créer des binômes agriculteur/apiculteur dans chaque canton de Saône et Loire pour apprendre à travailler ensemble. Ce travail de terrain devra permettre d’améliorer la situation pour les ruches concernées. Il ne solutionne pas tout, notamment l’autorisation de mise sur le marché des produits phytosanitaires qui ne peut se traiter qu’au niveau national, mais il permettra de traiter les problèmes en amont sur le terrain en faisant travailler ensemble les deux parties. Sans oublier l’aspect cultures alternées mellifères qui peut constituer un apport intéressant pour l’apiculteur. Il y a là une marge de progression qu’il nous faut saisir pour préserver nos abeilles. Et c’est par le dialogue et le travail ensemble que nous pouvons y arriver.

 

Je remercie Gérald PARRA pour la conduite de la Coopérative. Cela fait plus de 17 ans que Gérald dirige la Coopérative. Sur cette période, et en rajoutant la nouvelle activité « jardineries » de 2015, le chiffre d’affaires a été multiplié par plus de 11 fois et les effectifs par 6. Et pendant cette même période, la Coopérative est passé de la 15 ème place parmi les distributeurs apicoles en France à la 5 ème ou 6 ème place. Ces quelques chiffres illustrent le chemin parcouru.

Enfin, je tiens à remercier l’ensemble des Administrateurs pour leur dévouement à travers les actions entreprises. L’ambiance qui y règne est celle du respect, de l’écoute et du travail.

Les Administrateurs assurent pleinement leur rôle : définir la gouvernance de la Coopérative.

C’est une équipe soudée qui s’est construite avec le temps et que je me propose de vous présenter : (nommer un à un les Administrateurs en leur demandant de se lever)

Merci à vous.

Nous sommes tous heureux et fiers de faire vivre cette belle idée qu’est la Coopération en apiculture.

Chers Coopérateurs, vous pouvez observer que la vitalité et l’efficacité sont toujours au rendez-vous. La Coopérative, qui a fêté ses 67 ans, est un outil commun dont le principe est « plus forts, ensemble ».

Je vous remercie pour votre attention.

© 2011-2017 Coopérative apicole • Tous droits réservés
Réalisation : Jordel Médias Agence Web